West End

Pas beaucoup de nouvelles ces temps-ci. Les cours ont repris, le semestre est maintenant bien entamé et tout s’accélère…

J’avais l’intention de faire un article sur mon nouveau quartier, West End, mais il est rare de trouver un rayon de soleil qui dure assez longtemps pour me permettre de faire un safari photo dans le secteur. Il fait toujours très chaud mais le temps est gris et lourd, c’est ce qu’on appelle les désagréments de la saison des pluies…

De toute façon, Jeanne une de mes voisines a réalisé un superbe montage sur West End et vous emmène dans tous les recoins. Bonne promenade !

Melbourne

Melbourne du toit de mon backpack

A peine revenue à Brisbane, que je reprenais l’avion que Melbourne. Avec entre temps quelques aventures pour trouver une coloc, mais bref, rien de bien méchant lorsqu’on y reprense.

Melbourne pendant 4 jours juste avant la rentrée des classes, en plein été sous un grand soleil. Ca aurait pu être parfait si Lilian n’avait pas rencontré quelques soucis pour venir me rejoindre. J’ai donc passé le jeudi, vendredi et samedi matin seule dans la City, une occasion de me balader partout, d’admirer l’architecture éclectique de la ville, de profiter de ses cafés et de son art de vivre, de visiter des musées pas ordinaires, de prendre des tonnes de photos, de faire un tour de la ville en tram, de marcher jusqu’à en avoir mal aux pieds aussi.

Un aperçu en images :

The Royal Exhibition Building et ses jardins

La Yarra River

Les cafés de Fitzroy...

Le City Tram de Melbourne

NZ : Mount Cook and Lake Tekapo

Mont Cook au loin

Mont Cook au loin

Mount Cook à travers la vitre du Visitor Center

Presque tout en haut...

Presque tout en haut...

Lake Tekapo, pour finir la journée par un bain

NZ : Les Catlins

Curio Bay

Après les fjords, nous sommes descendus en direction des Catlins, le parc national de la côte Sud de l’ile du Sud. Sur les conseils de la dame d’un syndicat d’initiative de Queenstown, nous avons dormi à Colac Bay, dans un petit backpacker artisanal tenu par Dusty, un vieux monsieur qui s’occupait aussi du bar du patelin. Un poney et une chèvre très poilue en face des chambres, une salle de bain dans les courants d’air, des petits écriteaux partout indiquant les « conseils de Dusty ». Bref, une auberge rustique comme on les aime.

Les animaux de Dusty

Le lendemain nous avions pas mal de route pour rejoindre Owaka, où l’on avait réservé notre nuit, mais cela ne nous a pas empêché de nous arrêter un peu partout pour profiter du parc des Catlins.

Slope Point

Petit pique-nique au point le plus au sud de la Nouvelle-Zélande, à moins de 5000 km du pôle sud. A postériori, c’est peut-être pour ça qu’il a fait si froid ce jour là… Mais comme ce fut le seul jour et unique jour où le soleil n’était pas au rendez-vous, on ne peut pas vraiment se plaindre.

Un manchot à l'oeil jaune

Deuxième arrêt à Curio Bay pour admirer une forêt fossilisée dans les rochers, il y a plus de 160 millions d’années. Mais les grands troncs fossiles qui jonchent la plage se sont rapidement fait voler la vedette lorsqu’un manchot est sorti tout naturellement de l’eau pour nous faire son show. Il était vraiment trop drôle.Un peu plus loin sur la côte, et un peu plus classique : la baie de Curio réputée pour ses dauphins, ses collines verdoyantes et ses belles plages.

Curio Bay

Enfin, dernière excursion de la journée aux McLean Waterfalls (après une « petite déconvenue » devant les « Chutes du Niagara néozélandaise »… un ruisseau perdu dans la campagne), avec une petite balade dans une Rainforest menant aux cascades.

McLean Falls

Encore une dernière photo avant de tracer en direction d’Otawa et de notre douillet backpacker. Probablement le plus cosy d’entre tous : on a même eu droit à des couettes chauffantes ! Bon, pas vraiment nécessaires à cette saison, mais c’est l’intention qui compte…

Contemplation

NZ : Milford Sound, pays des fiords

Les fiords

Les fiords se méritent, Milford Sound est une minuscule ville qu’on n’atteint par une seule route, qu’il fait prendre à l’aller comme au retour. Mais le détour vaut son pesant d’or, pour la route en elle-même qui recèle de petites merveilles comme les Mirror Lakes ou des paysages dignes du Seigneur des Anneaux à couper le souffle, mais surtout pour la croisière dans les fiords qu’on peut faire au bout de la route, bien évidemment.

On y verrait bien passer quelques elfes à cheval

On y verrait bien passer quelques elfes à cheval...

Romain, Lilian et les ricochets

Sur la route des fiords

Nos aventures

Après une soirée dans une auberge de jeunesse, une promenade à la lumière des lucioles, une excursion à la lampe frontale jusqu’à l’unique bar de Milford Sound, un concert d’un groupe hippy avec un chanteur à moitié nu, la barbe rousse descendant jusqu’au milieu du torse, un concours de fléchettes, deux parties de billards, un babyfoot, après une bonne nuit de sommeil, après un réveil difficile à une heure indécente, un footing sur un bon kilomètre pour attraper le bateau qui s’apprêtait à partir sans nous, nous voilà enfin embarqués pour la croisière dans les fiords. Je vous l’ai  déjà dit, Milford Sound se mérite.

La croisière

Phoques, chutes d’eau, arcs-en-ciel, soleil, café et muffins, tout était vraiment parfait. Nous avons même eu un temps superbe, malgré l’heure matinale à laquelle nous avons fait cette croisière. Mais la beauté des paysages est telle que même les nuages et le brouillard ne peuvent qu’embellir l’endroit lorsqu’ils sont là.

La magie de Milford Sound

NZ : Queenstown

Le lac Wakatipu de Queenstown

Arrivés à Queenstown en fin d’après-midi, nous filons rapidement vers Ze most famous burger place of NZ : Fergburger où l’on commande, cela va de soit, d’énormes burgers délicieux en terrasse… de quoi nous remplir l’estomac avant d’affronter les terribles épreuves du lendemain.

Le lieu

Après un petit déjeuner massif (encore à Fergburger d’ailleurs, on ne s’en lasse pas), on est comme qui dirait un peu euphoriques, et comme un seul homme on décide à 7 de faire du saut à l’élastique. Bien sûr, on en avait envie la veille,  mais bon on avait aussi envie de faire de la luge d’été ou du golf-frisbee, et ce n’est pas pour autant qu’on est passé à l’acte. Enfin lorsqu’on a eu payé et que le saut est devenu enfin concret, on a réalisé qu’en fait, ce pont était quand même un peu haut. Et que 43m, c’était plus de 25 fois ma taille, et que – « au fait, est-ce qu’il y a souvent des morts ? » – « Il est solide comment l’élastique? » – « Tu passes en premier, parce que moi là je me sens pas très bien… » – « Et puis POURQUOi je fais ça? J’ai PEUR du vide, je le sais pourtant ?! »

Romain s’est lancé, suivi de Lilian et Constant. Je les ai suivi, avec Chap, puis Guillemette et Amélie. Bon allez, deux petites photos : une de « l’entrainement à devenir un bungy jumper professionnel, top model – par Romain » et une pour dire que OUI VRAIMENT je l’ai fait :

Ensuite, pour nous remettre de nos émotions, nous avons pique-niqué au bord du lac Wakatipu avant de repartir pour de nouvelles aventures : La rando de Ben Lomond, 4h aller-retour avec quelques mille mètres de dénivelé. Heureusement que Romain avait du steak en bar, et que Chapon avait mangé une carotte avant de partir ^^

Des bouquetins, de beaux paysages, des mollets qui travaillent, une beau coucher de soleil à travers la forêt… J’emprunte une photo à Guillaume pour conclure mon article : le lac Wakatipu, encore et toujours lui, sous une lumière comme on n’en voit qu’en Nouvelle Zélande.

Lake Wakatipu

NZ : La West Coast jusqu’à Queenstown

Lake Wanaka

Knight's Point

Queenstown